Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Cap au sud ; mais alors vraiment très au sud :)

patrick mignot JPG.jpg

... et retour vers là mi-février !

 

Profitez-en pour aller découvrir sur mon précédent blog un peu de Cuba, de l'Ouzbékistan, du Spitzberg, de la Birmanie, du Pérou, ou bien encore du Laos ...

23/01/2015

Deux millions de pages vues ; petite minute d'infatuation !

2 deux millions pages vues pat l'expat.JPG

Ç’aurait pu arriver il y a trois ans, se passer dans dix ans ou bien encore jamais !

Mais ce fut hier : un internaute que je ne connais pas a cliqué pour la deux millionième fois sur l'une des pages d'un de mes trois blogs !

Trois blogs dont le premier a tout de même presque dix ans : c'est dire qu'il faut être patient, mais savoir également rester humble et modeste...

Ce serait toutefois vous mentir si je vous disait que cela m'importe peu : j'ai passé suffisamment d'heures devant mon écran pour ne pas être impressionné, mais aussi flatté, par ce chiffre qui, même si il est purement symbolique, me susurre que pas mal de gens ont trouvé un certain intérêt dans ces 1 300 posts (agrémentés de 10 800 photos et 1 450 commentaires) !

Je n'ai que quatre mots à dire ce soir :                 Merci à vous tous !

(les chiffres en détail sur ce tableau : stat-blog.xls)

23:00 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (4)

18/01/2015

Dakar 2015, le podium !

dakar 2015 podium 01.JPG

Le qatari Al-Attiyah et son coéquipier, le français Baumel

dakar 2015 podium 02.JPG

Le podium moto : l'espagnol Coma, le portugais Goncalves et l'australien Price

dakar 2015 podium 03.JPG

Le quadeur Rafal Sonik, sa team et ses supporters polonais !

dakar 2015 podium 04.JPG

Les trois équipages russes des trois camions Kamaz

dakar 2015 podium 05.png

Des 406 candidats présents sur la ligne de départ il y a 15 jours, 216 seulement ont passé hier après-midi la ligne d'arrivée à Tecnopolis : 79 motos, 18 quads, 68 autos, 51 camions.

Cette dernière étape n'avait en soi rien de très difficile (vu ce que les concurrents avaient déjà enduré) : 393 km dont 174 de spéciale entre Rosario et Buenos Aires ; il suffisait juste d'arriver entier, ce qu'ont d'ailleurs parfaitement réalisé les favoris du général !

dakar.jpg

L'espagnol Marc Coma est arrivé en tête hier du général et remporte ainsi son 5e Dakar (dont l'édition 2005 en Afrique). Il lui manque une victoire pour égaler la légende du Dakar, Stéphane Peterhansel. L'égaler seulement dans la catégorie moto , car personne ne réussira jamais à rattraper le français plusieurs fois champion du monde, qui compte pas moins de 11 victoires au total sur le Dakar (6 en moto et 5 en auto !).

Peterhansel qui s'est d'ailleurs classé hier 11e au classement général auto, au terme de sa 26e participation (il a en effet couru son premier dakar en 1988 et n'en a manqué qu'un seul depuis lors...). A noter que Stéphane courait pour l'équipe Peugeot qui tentait un grand retour dans cette compétition dont elle était absente depuis des années. Retour raté, puisqu'une seule de leurs voitures (celle de Peterhansel justement) figure dans les 30 premières au général !

On attendait également en moto l'autre espagnol, Joan Barreda Bort, sur le podium, mais sa désastreuse étape sur le salar d'Uyuni l'avait privé de toute victoire finale.

Le premier français, David Casteu, se classe 7e au général.

black.png

Côté quad, le polonais Sonik gagne sans surprise une première place bien méritée. Il était dans le trio de tête depuis le début de la course, mais a pu profiter d'encore plus "d'espace" après l'abandon de ses deux plus dangereux adversaires, le chilien Casale et l'uruguayen Lafuente, à l'issue de la 10e étape.

Le premier français, Christophe Declerck est 7e.

black.png

C'était hier aussi le sacre d'Al-Attiyah qui signe ainsi sa deuxième victoire sur le Dakar (après 2011). Le prince et sa Mini se classent au général 35 minutes devant le sud africain De Villiers et sa Toyota. A noter d'ailleurs la domination des Minis lors de cette épreuve 2015, puisque qu'on en retrouve pas moins de quatre au cinq premières places !

Il faut dire que le qatari à su profiter de l'abandon (ou de la relégation en queue de peloton) de ses plus dangereux challengers : Roma, Sainz, Terranova ou encore Alrajhi!

Le premier français, Christina Laveille, se classe 6e au général.

Un petit mot du grand champion français Cyril Després qui terminait hier son 15e Dakar. Pour cette première participation en quatre roues (il a gagné cinq fois l'épreuve en moto), il classe sa Peugeot loin derrière son compatriote et coéquipier Peterhansel, à seulement la 34e place...

black.png

Que dire des camions russes Kamaz (on devrait d'ailleurs écrire KamAZ) qui ont écrasé la compétition : quatre aux cinq premières places du général et tous avec un équipage 100% russe.

Le premier français, sur Iveco, se trouve en 24e position au général...

dakar 2015 podium 06.JPG

La catalane Laia Sanz, se classe superbement 9e au général "moto" !

dakar 2015 podium 07.JPG

Al-Attiyah et Coma, les rois incontestés de ce 36e Dakar !

17/01/2015

Dakar 2015, étape 12 : Termas Rio Honda - Rosario

dakar 2015 etape 12 02.JPG

(16 janvier 2015)

dakar 2015 etape 12 03.JPG

dakar 2015 etape 12 04.JPG

(16 janvier 2015)

dakar 2015 etape 12 05.JPG

dakar 2015 etape 12 01.png

Les jeux son faits !

Cette avant dernière étape menait les concurrents, sur un même parcours, depuis Termas Rio Honda jusqu'à Rosario (troisième ville d'Argentine et berceau du drapeau argentin), en passant par Córdoba, la deuxième ville du pays...

dakar.jpg

Tout pouvait encore arriver au cours de cette longue étape de 1024Km (726km de liaison et 298km de spéciale), mais il n'en a rien été, en tout cas pour les têtes d'affiche : le général de ce soir augure vraisemblablement de ce à quoi devrait ressembler le podium demain à Tecnopolis.

L'australien Price sur KTM s'empare de la première place de l'étape et grimpe à la troisième place du général. Pas de quoi inquiéter pourtant l'espagnol Coma (lui aussi sur KTM) qui conserve sa première place au général, avec 17 minutes d'avance sur son plus dangereux adversaire, le portugais Goncalves sur Honda.

Côté quad, le polonais Sonik (Yamaha) est maintenant assuré, sauf très grave pépin, de monter royalement sur le podium (avec près de 3h d'avance sur son premier challenger!). A noter la très belle victoire d'étape du français Declercq (lui aussi sur Yamaha).

Le prince Al Attiya (et sa Mini), 4e de l'étape du jour, conserve lui aussi sa première place au général et sera probablement fêté demain comme le roi de ce Dakar ; le sud africain De Villiers et sa Toyota, à 35 minutes, restent à l'affut, au cas où...

Pour ce qui est des camions, bien!, c'est un peu comme le classement de toute cette semaine : 3 Kamaz et 3 équipages russes !

Oui, apparemment, les jeux son faits...

dakar 2015 etape 12 06.JPG

dakar 2015 etape 12 07.JPG

(16 janvier 2015)

dakar 2015 etape 12 08.JPG

dakar 2015 etape 12 09.JPG

dakar 2015 etape 12 10.JPG

 Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

16/01/2015

Dakar 2015, étape 11 : Salta - Termas Rio Hondo

Dakar 2015 étape 11 05.JPG

(15 janvier 2015)

Dakar 2015 étape 11 01.jpg

Cette 11 étape menait pratiquement plein sud (contrairement à ce que laisse penser les cartes) , de la ville de Salta "la Linda" (la belle), capitale de la province éponyme, jusqu'à Termas Rio Hondo, une cité thermale et balnéaire d'environ 30 000 habitants, également réputée pour accueillir l'un des plus fameux circuit auto-moto argentin. 

Les concurrents ont aujourd'hui réalisé une course de 520 km sur deux parcours sensiblement différents (dont 357km de spéciale pour les motos et les quads et "seulement" 194km pour les autos et les camions).

Avant l'arrivée à Buenos Aires samedi, dans deux jours, il reste encore plus de 1 400km à parcourir!

Dakar 2015 étape 11 02.jpg

Le Classement n'a pas été bouleversé ce jour :

Si l'espagnol Barreda a dans un premier temps remporté l'étape, comme la veille, sur sa moto, il a été en suite écopé d'une pénalité de 45 minutes le reléguant 40e de l'étape et 18e au général.

C'est donc son compatriote Coma, qui avec un sans faute, conserve la tête du général, 21 minutes devant son plus sérieux challenger, le portugais Goncalves.

En quad, le polonais Sonik, 6e de l'étape, conserve avec presque trois heure d'avance, un leadership pratiquement inattaquable !

Le prince (et roi de ce Dakar) Al Attiya remporte ce soir sa 5e victoire d'étape. Cependant, le sud-africain De Villiers, à seulement 30 minutes, reste à l'affut d'une grosse faute qui pourrait s'avérer fatale au Qatari...

Bon, ok, pour les camions, c'est encore et toujours 3 équipages russes sur 3 Kamaz au général. Quelque chose me dit que l'un d'eux risque de se retrouver sur le podium (si il est assez solide... le podium !) à Tecnopolis.

black.png

Faisons enfin le point sur les français présents au général : on trouve Declerck en 5e position dans la catégorie quad, Laveille en 5e position en auto et Casteu en 7e position catégorie moto (pour ce qui est des camions, on est vraiment loin, très loin derrière)

Peterhansel et sa Peugeot pointent seulement à la 11e place du général...

Dakar 2015 étape 11 04.JPG

(15 janvier 2015)

Dakar 2015 étape 11 03.JPG

Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

15/01/2015

Dakar 2015, étape 10 : Calama (Chili) - Salta / Cachi (Argentine)

Capééture.JPG

(14 janvier 2015)

CARTEc.jpg

CARTcE.jpg

Cette 10e étape fut la presque la même pour tous, mis à part sur la fin : départ de Calama au Chili, passage de la frontière et traversée de Salinas Grandes à 3600 mètres d'altitude.

Puis les autos et les camions (852km dont 358 de spéciale) prirent le chemin de Salta, alors que les motos et les quads (891km dont 371 de spéciale) poussaient jusqu'à Cachi en passant par le Paso de l'Acay, le col le plus haut d'Argentine, à 4970 mètres !

C'était une étape marathon, donc sans assistance ce soir au bivouac...

 dakar.jpg

L'espagnol Barreda gagne l'étape, devant son compatriote Coma, une belle compensation après sa très décevante prestation sur le Salar d'Uyuni, où il a perdu toute chance de podium. Coma justement, qui lui conforte lui sa première place au général.

C'est bien le polonais Sonik, 4e de l'étape, qui réalise sans le vouloir la meilleure opération du jour : ses challengers au général depuis le début de la compétition (le chilien Casale et uruguayen Lafuente) abandonnent tous deux la course ce soir. Il a maintenant devant lui un boulevard pour la victoire, avec près de 3h d'avance sur son second au général !

Le qatari Al Attiya s'offre quant à lui une nouvelle victoire d'étape devant l'argentin Terranova et le saoudien Alarajhi. Au général, et à seulement trois jours de l'arrivée, le prince et sa mini ont presque 30mn d'avance sur la Toyota du sud-africain De Villiers, deuxième au général.

Côté camion, ça en devient lassant, toujours trois Kamaz (tous russes) caracolent en tête...

Capéture.JPG

(14 janvier 2015)

Capture.JPG

Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

14/01/2015

Dakar 2015, étape 9 : Iquique - Calama

00.JPG

(13 janvier 2015)

02.JPG

03.JPG

(13 janvier 2015)

04.JPG

05.png

L'étape du jour (88km de liaison et 450kmde spéciale) entre Iquique et Calama n'a pas vraiment bouleversé le classement général : Coma, Al Attiyah et Sonik confirment leur leadership...

A quatre jours de l'arrivée, les abandons se comptent pourtant par dizaines : entre 40 à 50% des motos, quads et autos ont désormais quitté ce 36e Dakar !

dakar.jpg

3e à l'étape, l'espagnol Coma sur sa KTM conforte sa première place au général, mais seulement à 5mn de son plus dangereux adversaire (du moment), le portugais Goncalves sur Honda.

Second à l'étape, le polonais Sonik,  sur son quad Yamaha, conforte sa première place au général. L'espagnol Casale, à 4mn, reste définitivement son plus coriace challenger alors qu'à la 3e du général, l’uruguayen Lafuente pointe déjà à plus de 50mn de retard sur ce peloton de tête !

Si l'espagnol Roma a rempoté une magnifique étape, il se retrouve pourtant très loin au classement général (25e place). C'est le prince Al Attiya sur sa Mini qui conserve, royal, son titre, talonné, comme il en à pris l'habitude depuis le début de la compétition, par le sud africain De Villiers...

Côté camion, encore 3 Kamaz et trois équipages russes au général : ça en devient lassant...

dakar.jpg

C'est également aujourd'hui le triste l'anniversaire de la disparition de Daniel Balavoine, mort dans un accident d'hélicoptère le 14 janvier 1986 sur l'étape malienne du Dakar qui le menait de Gao à Gourma-Rharous : RIP

07.JPG

06.JPG

(13 janvier 2015)

08.JPG

09.JPG

Et toutes les photos (de ces étapes) proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

13/01/2015

Dakar 2015, étape 7 et 8 : Iquique (Chili) - Uyuni (Bolivie), puis retour à Iquique

Captcure.JPG

(10,11 et 12 janvier 2015)

Capature.JPG

Captbbure.JPG

(10,11 et 12 janvier 2015)

Captaaure.JPG

J'ai décidé de traiter de ces deux dernières étapes dans le même post afin de simplifier un peu les choses et de ne donner les résultats des courses (!) qu'a l'issue de cette parenthèse "bolivienne"...

En effet, le déroulé de ce WE était assez complexe, puisqu'on y alternait les départs vers le Salar d'Uyuni (épreuve "marathon", c'est à dire sans assistance au bivouac), les jours de repos et le retour à Iquique.

Pour faire simple, ça ressemblait à ça :

Samedi 10 : départ pour les autos vers Uyuni, repos pour les motos et les quads
Dimanche 11 : retour des autos à Iquique et départ des motos et des quads vers Uyuni
Lundi 12 : retour des motos et des quads à Iquique et repos pour les autos

Pour compliquer un peu le tout, les camions n'ont pas participé à cette aventure bolivienne et ont eu droit à leurs deux circuits (différents) samedi et dimanche ; avec évidemment un jour de repos le lundi !

Le Dakar connaissait donc pour la première fois une journée (celle du dimanche 11) avec 3 départs différents et (presque) simultanés ! Vous me suivez ?

dakar.jpg

Capture.JPG

04.jpg

Les circuits pour les camions (samedi 10 et dimanche 11) ont consisté en des boucles (très sablonneuses) aux alentours d'Iquique et de la côte pacifique.

010.png

Pour les autos, les motos et les quads, il y eu d'abord l'étape 7, celle qui "montait" à Uyuni, en contournant les salars par le nord : 717km dont 321 de spéciale. Étape durant laquelle les concurrents sont passés en quelques dizaines de kilomètres du niveau de la mer à plus de 3500 mètres d'altitude, avant d'attaquer la spéciale à des altitudes encore supérieures : entre 3600 et 3900 mètres.

C'est peu dire que beaucoup on vraiment souffert d'arriver à cette altitude sans avoir eu le temps de s'y préparer.

06.JPG

L'arrivée à Uyuni !

02.png

L'étape 8, celle qui "redescendait" vers Iquique (en passant entre les salars de Coipasa et d'Uyuni) n'a compté que 24km de liaison et, tenez vous bien, 784 km de spéciale !

dakar.jpg

Il suffit de regarder les photos pour se rendre compte que les motos qui s'en retournaient à Iquique aujourd'hui n'ont pas eu vraiment la même météo que leurs camarades en auto partis la veille : du froid, de la grêle ainsi que beaucoup d'eau sur le salar ont mis à rude épreuve les hommes et leur monture. 7 abandons moto rien que pour aujourd'hui, dont 4 qui se trouvaient dans le top 20 du général !

black.png

Le classement des motos s'en trouve donc profondément modifié, avec un Barreda qui se retrouve ce soir en queue de peloton après avoir caracolé en tête depuis Buenos Aires ! C'est son compatriote l'espagnol Coma, qui arrivé sagement 9e de l'étape, prend la première place du général et reste plus que jamais le meilleur candidat à sa propre succession (il a gagné en 2014!).

Notez l'excellente prestation de Madame Laia Sanz sur sa Honda, 5e de l'étape et maintenant 9e au général !

L'argentin Gonzalez Ferioli (19 ans!) arrive premier de l'étape, mais son quad aura bien du mal à rattraper le trio gagnant depuis une semaine : le chilien Casale, le polonais Sonik et l’uruguayen Lafuente.

Le saoudien Alrajhi et sa Toyota s'offre une première place dans cette 8e étape, ce qui le place maintenant 3e au général, mais à plus de 10mn tout de même des indétrônables qatari Al Attiya (Alias le prince et sa Mini) et le sud africain De Villiers (sur Toyota).

Trois camions Kamaz sont en tête du général ; trois équipages russes ; tout est dit !

10.JPG

11.JPG

(10,11 et 12 janvier 2015)

12.JPG

Mes photos du Salar d'Uyuni en mai dernier : ICI

13.JPG

(10,11 et 12 janvier 2015)

14.JPG

 Et toutes les photos (de ces étapes) proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

11/01/2015

Nous sommes tous Charlie, Buenos Aires, 11 janvier 2015

00.JPG

01.JPG

01a.JPG

04.JPG

02.JPG

04a.JPG

06.JPG

05.JPG

07.JPG

10.JPG

10a.JPG

10b.JPG

13.JPG

14.JPG

15.JPG

10/01/2015

Dakar 2015, étape 6 : Antofagasta - Iquique

01.JPG

Le Chilien Casale sur son quad Yamaha

02.JPG

(Dakar 2015, 6e étape, 09 janvier 2015)

03.JPG

L'argentin Terranova, 29e au général...

03a.png

Les concurrents ont aujourd'hui continué leur remontée vers le nord en longeant la côte pacifique : 370 km de liaison et, selon les catégories, entre 277 et 318km de spéciale. Le terrain était un peu celui de la veille, mais avec beaucoup plus de sable vers la fin de la spéciale.

dakar.jpg

Pas de grands changements ce jour :

Si les portugais Rodrigues et Goncalves, ainsi que l'australien Price, font le podium c'est encore et toujours les espagnols Barreda et Coma qui s'incrustent (durablement) au général.

Pour l'étape comme pour le général, on retrouve comme hier en quad le trio Sonik, Casale et Lafuente.

En camion c'est toujours Nicolaev et Mardeev qui mènent le bal sur leur Kamaz.

Le Prince du Qatar en Mini est en passe de devenir le roi du Dakar ! Déja 3 victoires d'étape gagnées depuis Buenos Aires. Le sud africain De Villiers, comme hier, le talonne à 11mn.

A noter la belle remontée sur l'étape de l'espagnol Roma, également sur Mini, mais qui pointe tout de même 42eme au général !

dakar.jpg

Iquique va devenir le principal bivouac pour les trois prochains jours, où vont s'alterner (suivant la catégorie) un jours de repos, un départ vers le salar d'Uyuni (en Bolivie), puis un retour à Iquique.

04.JPG

(Dakar 2015, 6e étape, 09 janvier 2015)

05.JPG

Le qatari Al Attiya survole pour le moment la compétition...

07.JPG

 Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

09/01/2015

Dakar 2015, étape5 : Copiapo - Antofagasta

dakar 2015 etape 5 6.JPG

(Dakar 2015, 5ème étape, 08 janvier 2015)

dakar 2015 etape 5 2.JPG

dakar 2015 etape 5 5.png

Cette cinquième étape du Dakar 2015, entièrement commune à tous les concurrents, fut rapide, technique et éprouvante : que de la pierre et de la terre (ou plutôt du fesh-fesh, ce sable très volatile qui s'insinue partout et empêche justement  de voir les pierres !) sur les 697km du parcours dont 458km de spéciale.

Contrairement à ce que laisse penser la carte ci-dessus, ce circuit entièrement "chilien" était plein nord. Il menait les bolides de Copiapo jusqu'au bord de la côte Atlantique, à Antofagasta, 400km au sud d'Iquique qui sera l'étape "repos" du WE prochain...

dakar.jpg

Le classement n'en a pas pour autant été chamboulé, la preuve :

Côté moto, Barreda et Coma gardent leurs première et deuxième places, à l'étape comme au général

Idem pour les quads du polonais Sonik et du chilien Casale.

Idem encore (les deux premières places de l'étape et du général) pour les camion Kamaz des russes Nickolaev et Mardeev.

Si un autre russe, Vasilyev, cette fois sur une Mini, le saoudien Alrajhi et l'américain Gordon s'emparent du podium de l'étape, Al-Attiya (alias le Prince) et De Villiers l'africain conservent sans problème leur premières places du général.

Le grand champion espagnol Carlos Sainz, vainqueur du Dakar en 2010, à terminé celui-ci après cinq tonneaux... et une Peugeot totalement détruite.

Il fait partie des 22 véhicules déchus ce jour...

dakar 2015 etape 5 4.JPG

(Dakar 2015, 5ème étape, 08 janvier 2015)

dakar 2015 etape 5 1.JPG

une-3046383-jpg_2654675_652x284.JPG

A l'issue de l'épreuve, les concurrents se sont réunis afin d’observer une minute d'applaudissements en mémoires des victimes de attentat contre Charlie Hebdo (voir ICI)

dakar 2015 etape 5 3.JPG

Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

07/01/2015

.

10385549_10152748703787880_5034486798439271692_n.jpg

Dakar 2015, étape 4 : Chilecito (Argentine) - Copiapo (Chili)

3044999-peter-jpg_2651381.jpg

(07 janvier 2015)

3045001-image-jour-ok-jpg_2651379.jpg

CARTE.png

Les concurrents se sont élancés ce matin à l'aube, car une longue étape de liaison (près de 600km, dont la majeure partie en Argentine) les attendait ; ils ont ensuite traversé la frontière chilienne au niveau du Paso de San Francisco.

Ils se trouvaient là à 4800 mètres d'altitude, 160km au nord de la Laguna Brava et 350km au sud du désert d'Atacama (à vol de condor!).

Passé la frontière, à l'est toute !, afin d'aller courir cette quatrième spéciale à 100% "chilienne".

Cette plutôt longue étape semble n'avoir pourtant pas laisser trop de séquelles : seuls 5 véhicules (uniquement des motos) ont abandonné l'épreuve aujourd'hui !

dakar.jpgPour ce qui est des motos justement, c'est assez simple : l'espagnol Barreda est premier de l'étape et premier au général ; l'espagnol Coma est lui second de l'étape et second au général ! Simple vous dis-je !

C'est d'ailleurs idem chez les quads, où les 4 premiers de l'étape se retrouvent (dans l'ordre!) aux trois premières places du général : le polonais Sonik, l'espagnol Casal et l’Uruguayen Lafuente.

Si l'espagnol Roma est second de l'étape sur sa Mini, il part très très loin pour ce qui est du général : à la 47e position. Ce qui n'est pas le cas d'Al Attiya (alias le Prince du Qatar), premier de l'étape et premier au général, ou bien encore De Villiers (le sud africain) troisième de l'étape et second au général.

Côté camion, les Kamaz et leur trois équipages russes raflent à la fois l'étape et le général ; rien à dire donc...

deux-3044970-jpg_2650802_652x284.JPG

(07 janvier 2015)

3044967-paysage-quatre-jpg_2651465.jpg

Et je suis viscéralement un

 

"CHARLIE" ce soir...

 

Dakar 2015, étape 3 : San Juan à Chilecito

54ac3605494bb_980_!.jpg

(Dakar 2015, 3e étape, 06 janvier 2014)

s.JPG

Sans titre 5.jpg

Le parcours d'aujourd'hui a mené les concurrents de San Juan à Chilecito, plus au nord. Il y avait en fait deux circuits, l'un pour les motos et les quads de 657km (dont 220 de spéciale) et un autres pour les autos et les camions de 542km (dont 284km de spéciale).

Je me trouvais par là-bas en mai dernier (voir carte ci-contre) et c'est peu dire que j'ai adoré tous ces paysages traversés, autour de Villa Unión, de la Laguna Brava et des parcs d'Ischigualasto et de Talampaya.

4207461623.jpgLa mauvaise nouvelle du jour, c'est bien entendu le décès du Polonais Michal Hernik, dans des circonstances non encore élucidées. C'est le cinquième concurrent (tous motards) à décéder depuis la "délocalisation du Dakar en Amérique du Sud en 2009.

 black.png

En moto, si l'autrichien Walkner s'empare de la victoire d'étape, l'espagnol Coma refait son retard tout en laissant (pour la deuxième fois consécutive) la première place du classement général moto à son compatriote Barreda.

C'est un argentin, Lucas Boneto qui gagne l'étape côté quad. L’uruguayen Lafuente s'empare de la première place du général, mais à seulement 11 seconde du chilien Casale.

L'argentin Terranova gagne l'étape auto, mais le prince du Qatar sur sa mini à "fait le boulot" : sans prendre trop de risque, il conserve son titre au classement général.

Les français Sainz et Peterhansel rattrapent leur retard en se classant à la 4e et 7e place du général.

 black.png

La journée fut toutefois très difficile et ce n'est pas moins de 34 autos qui jettent ce soir l'éponge, tout comme 6 motos, 1 quad et 3 camions.

Après seulement 3 jours de courses, 66 véhicules ont d'ores et déjà abandonné l'épreuve...

Captucre.JPG

Capddture.JPG

(Dakar 2015, 3e étape, 06 janvier 2014)

Captuxre.JPG

Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet, car j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

06/01/2015

Dakar 2015, étape 2 : Villa Carlos Paz à San Juan

 Capvcture.JPG

(2e étape, 05 janvier 2015)

Capddture.JPG

etape2.jpg

C'était couru d'avance, si j'ose dire, qu'ils allaient souffrir. Avec 625km dont une spéciale de 518km (la plus longue de ce 36e Dakar, en rouge sur la carte) les machines, mais surtout les corps ont été mis à mal : " Aujourd'hui c'était une étape terriblement difficile. La plus dure de ma vie. J'ai pensé que j'allais abandonner" (Casale, vainqueur "quad" 2014).

black.png

- Côté moto, le premier du classement d'hier, Sunderland, s'est perdu pendant près de 2h30 et se retrouve à la 73e place du classement moto ! C'est l'espagnol Barreda qui prend la première place.

- Légèrement pénalisé hier (2mn qui lui avaient couté la première place), Nasser Al-Attiyah (alias le Prince du Qatar) a montré qu'il en avait dans le ventre et emmène sa Mini en tête du classement avec huit minutes d'avance sur la Toyota de De Villiers. (Les français Despres et Peterhansel sont respectivement 24 et 26e !)

- En quad, le polonais Sonik est dans cette étape à 3.30mn du chilien Casale. Les deux conservent les premières places du général.

black.png

J'avoue que c'est bien la première fois que je regarde d'un peu près ces classements et je ne suis pas sûr de tout comprendre avant la fin du rallye : en effet ces quatre grandes catégories (il y a aussi les camions) se subdivisent en 17 "sous-catégories" (2 pour les motos, 2 pour les quads, 10 pour les autos et 3 pour les camions !) ; en fonction qu'ils sont essence ou diésel, 2 ou 4 roues motrices, modifiés ou non, de série, etc...

A part ça, 12 motos et 4 quad ont aujourd'hui abandonnés la course...

adam-malysz-buggy-brule-dakar_b42f68de0c440a5c48fbe4e6b02fb0ca.jpg

C'est tout ce qu’il reste ce soir du Buggy du polonais Adam Malysh (non, pas "malesh"!) qui est parti en fumée à 20km de l'arrivée !

Captdure.JPG

Et toutes les photos proviennent évidemment d'Internet : j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

05/01/2015

Dakar 2015, étape 1 : Buenos Aires à Villa Carlos Paz

04-01.JPG

Rallye Dakar, 04 janvier 2014

35.jpg

etape-1.jpg

Cette première étape avait tout d'un échauffement : en effet, sur les 838 km parcourus sous un beau soleil tout au long de la journée, seule la spéciale de 170km (en rouge sur la carte) était chronométrée. Ce sont l'anglais Sunderland (KTM), l'argentin Terranova (Mini) et la Chilien Casale (quad Yamaha) qui prennent très provisoirement les premières places du classement général.

Le bivouac s'est posé ce soir à Villa Carlos Paz, à une trentaine de kilomètres de Córdoba.

Au pied des sierras, cette station balnéaire (elle borde en effet le lac artificiel San Roque) d'environ 60 000h accueille tous les étés (c'est à dire en ce moment !) des milliers de touristes argentins venus chercher un peu de fraîcheur.

648x415_nani-roma-telephone-avoir-contraint-arret-6e-km-premiere-etape-dakar-4-janvier-2015.jpg

Si l'espagnol Nani Roma, vainqueur du Dakar l'an dernier, n'a pas été contraint à l'abandon (suite à deux arrêts et près de 8h de retard !), il a vu aujourd'hui toutes ses chances de podium s’évanouirent définitivement...

78-b.jpg

Toutes les photos proviennent évidemment d'Internet : j'ai un travail, quoiqu'en pensent certains :)

04/01/2015

Départ du Dakar 2015 à Buenos Aires

départ dakar 2015 01.JPG

(Buenos Aires, 03 janvier 2015)

départ dakar 2015 02.JPG

Devant le Cabildo

départ dakar 2015 04.JPG

départ dakar 2015 03.JPG

La Cathédrale de Buenos Aires

départ dakar 2015 05.JPG

La Casa Rosada

départ dakar 2015 06.JPG

(Buenos Aires, 03 janvier 2015)

départ dakar 2015 09.JPG

départ dakar 2015 07.JPG

départ dakar 2015 08.JPG

Le Français Laurent Moulin sur Yamaha

départ dakar 2015 10.JPG

Le centre de la Plaza de Mayo est un peu vide : les spectateurs sont agglutinés tout autour!

départ dakar 2015 11.JPG

Il y avait une grande effervescence hier dans les rues de Buenos Aires, surtout aux abords de l'Avenue 9 Juillet et de la Plaza de Mayo : on y fêtait le départ "symbolique" du Dakar 2015.

Tous les candidats, après avoir remonté l'avenue "la plus large du monde", faisait un tour d'honneur de la Plaza de mayo, avec en point d'orgue un passage sur une rampe placée face à la Casa Rosada (le Palais présidentiel), où une animatrice polyglotte présentait un a un tous les concurrents...

Le show avait bien entendu commencé (vers 15h) par l’hymne national, suivi du passage remarqué d'un avion de voltige.

Les concurrents devaient alors patiemment attendre avant de pouvoir monter sur le "podium".

Pas si simple de faire défiler des centaines de concurrents sans finir par lasser le public : après les quads et les premières motos, je reprenais la Diagonal Norte jusqu'à l'Obélisque en croisant sur le chemin qui me ramenait à la maison les autos, les camions et autres buggys...

départ dakar 2015 12.JPG

départ dakar 2015 14.JPG

(Buenos Aires, 03 janvier 2015)

départ dakar 2015 15.JPG

Un concurrent Mongol arborait une chapka malgré la chaleur ambiante : une bonne façon de marquer les esprits !

départ dakar 2015 16.JPG

La "Diagonal Norte", qui mène de la Place de Mai à l'Obélisque...

départ dakar 2015 17.JPG

départ dakar 2015 18.JPG

Avenue du 9 Juillet

départ dakar 2015 20.jpg

départ dakar 2015 19.JPG

(Buenos Aires, 03 janvier 2015)

départ dakar 2015 21.JPG

La Mini de Nasser Al Attiya, Prince du Qatar... et vainqueur de l'épreuve en 2011 !

départ dakar 2015 22.jpg

départ dakar 2015 23.JPG

J'arrive au bout de l'Avenue 9 juillet (au coin d'Arroyo). Je connais bien l'endroit, car j'y passe pratiquement tous les matins !

départ dakar 2015 24.jpg

Ce sont les buggys qui sont les derniers à se présenter au public.

départ dakar 2015 25.JPG

L'ambassade de France, au nord de l'Avenida 9 de Julio