Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2013

Humahuaca et le fabuleux "Hornocal"

hornocal jujuy argentine_01.JPG

L'Hornocal

Humahuaca_00.JPG

 L’impressionnant monument de l'Indépendance, à Humahuaca

Humahuaca_02.JPG

En bas des marches, la cathédrale et la mairie...

Humahuaca_03.JPG

La "Iglesia de Nuestra Señora de la Candelaria y San Antonio" est l'une des plus anciennes de la Quebrada. Le premier édifice, dont l'origine remontait à 1595, fut détruit lors d'un tremblement de terre en 1873.

L'actuelle église, et son portique plutôt "classique", fut largement remodelée du début du 20ème siècle...

Humahuaca_04.jpg

Juste en face de l'eglise-cathédrale se trouve la "Municipalidad" (ou "Cabildo" : la mairie en quelque sorte) ; C'est un étrange bâtiment construit dans les années 40, mais au même emplacement que les Cabildos qui se succédèrent depuis 1594 !

Les touristes confondent souvent ce bâtiment avec l'église d’à côté, à cause de ses deux tours, de ses cloches, mais surtout de son attraction majeure : un automate aux traits de San Antonio (le saint patron de l'église d'en face, donc !), qui apparait chaque jour à midi, à l'une des fenêtres de l'édifice (en bas à droite sur la photo).

Humahuaca_05.JPG

Humahuaca_08.JPG

(Humahuaca, août 2013)

Humahuaca_09.JPG

Je dois vous avouer que Humahuaca, mis à part sa touche éminemment locale, ne m'a pas beaucoup plus enthousiasmé que Tilcara. Il faut dire que sans le classement de la Quebrada en 2003 par l'Unesco, le village ne serait sans doute pas devenu cette incontournable halte touristique.

Mis à part son église, maintenant cathédrale, son étrange cabildo (la mairie) datant des années 40 et un monument à l'indépendance quelque peu surdimensionné pour une bourgade de cette importance (environ 10000 habitants), rien de vraiment bien extraordinaire ; si ce n'est bien sûr le nombre d'hôtels, de bars et de magasins pour touristes !

J'admets volontiers que l'hiver n'est peut-être pas la saison qui sied le mieux à l'endroit, et que le fraîcheur piquante de la fin d'après midi n'invite pas le touriste à flâner plus que ça !

Humahuaca_10.JPG

Humahuaca_07.JPG

Humahuaca_12.JPG

  La peuplade indigène des "Omaguacas" est à l'origine du nom "Humahuaca"

Humahuaca_11.JPG

(Humahuaca, août 2013)

Humahuaca_13.JPG

Humahuaca_06.JPG

Humahuaca_14.JPG

Humahuaca_16.JPG

Tout au long de la Quebrada, de Jujuy jusqu'à La Quiaca, on retrouve ces rails abandonnés depuis des années.

Une partie du réseau ferré argentin fut démantelé dans les années 90 et offert au privé ; le train Général Belgrano, qui reliait alors Buenos aire à La Bolivie, s'arrête aujourd'hui à Jujuy...

Humahuaca_15.JPG

Humahuaca_17.JPG

Humita ou tamal, je ne sais toujours pas vraiment faire la différence (l'humita est, semble t'il, préparée avec du maïs frais, alors que le tamal l'est avec de la farine de maïs). Le tout peut-être mélangé à plein de choses, puis cuit au bouillon, enrobé de papillotes diverses : feuilles de maïs, de bananier, etc...)

Ce délicieux (mais roboratif) plat traditionnel d'Amérique latine se déguste du Mexique jusqu'au nord-ouest argentin ; il existe donc sous de nombreuses appellations et tout autant de recettes !

Humahuaca_18.JPG

L'autre particularité de Humahuaca, et non la moindre, c'est le quasi désintérêt de son office du tourisme pour ce qui est probablement l'une des merveilles de la Quebrada : la montagne Hornocal.

Les guides papier ne sont d'ailleurs pas en reste : pas un seul mot dans le Routard 2012 ! C'est à n'y rien comprendre, alors qu'une seule petite heure de piste est nécessaire pour accéder à ce coin de paradis.

Si j'ai fait ces 30 (gentils) kilomètres avec une simple voiture de tourisme, c'est que tout le monde peut le faire !

Mauvaise langue, j'ai même pensé un instant que les tours-opérateurs préféraient faire cracher le touriste au bassinet des échoppes colorées du village, plutôt que de leur offrir cette vision féérique, où, malheureusement heureusement, aucun bus ne mène...

Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à faire le détour !

hornocal jujuy argentine_02.JPG

Une route légèrement sinueuse, mais tout a fait praticable, conduit jusqu'à un joli point de vue sur l'Hornocal.

hornocal jujuy argentine_05.jpg

hornocal jujuy argentine_04.jpg

hornocal jujuy argentine_03.JPG

L'Hornocal se dresse entre 4000 ou 4700 mètres d'altitude (selon les sources) !

hornocal jujuy argentine_06.JPG

(Hornocal, août 2013)

hornocal jujuy argentine_07.JPG

hornocal jujuy argentine_08.JPG

hornocal jujuy argentine_09.JPG

hornocal jujuy argentine_10.JPG

hornocal jujuy argentine_10a.JPG

Mon 2x2 à moi !

hornocal jujuy argentine_11.JPG

hornocal jujuy argentine_13.jpg

hornocal jujuy argentine_14.JPG

hornocal jujuy argentine_15.JPG

(Hornocal, août 2013)

Commentaires

C'est magnifique! On dirait que ça a été fait au pastel, c'est surréaliste. Merci pour les photos.

Écrit par : Pomdepin | 12/09/2013

Irréel... on dirait un tableau. Merci pour ce partage magnifique.

Écrit par : Françoise | 12/09/2013

Totalmente subjugada, es mi terruño Jujuy, vivo en Francia desde hace muchos, muchos años, te agradesco por ésas imagenes subrrealistas, improbables para muchos en Europa. Lo publicaré en mi pg FB.
Un abrazo
Martina

Écrit par : CHAVEZ MARTINA | 11/02/2014

Les commentaires sont fermés.